Un bilan encore mitigé

La 3D au cinéma d’un point de vue purement économique possède un bilan mitigé car certains exploitants refusent de prendre en charge les coûts supplémentaires pour un ‘simple gadget’ lorsque le film n’en vaut pas la peine. De plus les spectateurs n’apprécient pas la constante augmentation du prix du billet. Cependant on doit admettre que les salles équipées pour la 3D ont su prouver qu’elle était toujours d’actualité puisqu’elle a généré des recettes record et attiré un nombre impressionnant de spectateurs entre 2009 et 2010 aussi bien en Europe qu’en Amérique.

En outre, de nouvelles innovations technologiques permettront à n'en pas douter de remédier aux effets secondaires de la 3D sur le corps humain. Au final, il est presque certain que la 3D s'inscrira durablement dans le paysage cinématographique. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site